Le rachat de crédits fonctionnaire, les pièges à éviter

Le rachat de crédits fonctionnaire, les pièges à éviter

Le rachat de crédits fonctionnaire : les pièges à éviter

Les fonctionnaires sont très sollicités par toute sorte d’entreprises pour leur rachat de crédits mais attention des pièges sont à éviter.

Chaque dossier a ses particularités et spécificités, il est donc important que chaque cas soit écouté et analysé par un professionnel du financement et non un commercial qui ne cherche qu’à vous faire miroiter des possibilités fantômes « spéciales fonctionnaires »

Il est très important que la personne qui s’occupe de votre dossier soit un expert en analyse financière qui saura vous écouter. Parce que chaque cas est unique nos solutions le seront aussi puisque adaptées à votre capacité d’endettement.

Parce que chez FIDELIS’Courtiers chaque dossier compte, des hommes et des femmes travaillent ensemble pour votre pouvoir d’achat.

Dans le cadre de votre rachat de crédits fonctionnaires, aucune obligation de souscription à tel ou tel produit d’assurance ou d’épargne ni même de changer de banque si ce n’est pas à l’ordre du jour.

Et n’oubliez pas :

Loi Murcef : Code de la Consommation L 321-2 : « Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argents ».

Donc vous n’avez aucun frais, ni honoraire, ni consultation à régler avant le déblocage des fonds de voter nouveau contrat de prêt et de toute façon ce sont les établissements financiers qui paieront votre courtier. Jamais vous en direct.

Le rachat de crédits fonctionnaire, les pièges à éviter

Mots clefs
Vous aimerez aussi
Questions

Déposer une question ?